Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 08:19

 

 

Éditions: Actes Sud
Parution : Mai 2014
153 pages
19 

 


Un nouveau Camus fait son arrivée dans la littérature française. Kamel Daoud,  en s'appropriant le style concis de "L'étranger", offre une suite à ce célèbre roman. Au début tout sépare les deux narrateurs: leur origine, leur situation familiale, leur tempérament. Le Meursault de Camus est un  jeune  colon, petit fonctionnaire à Alger , qui  commet un crime malgré lui, sans aucun racisme de sa part. Le jeune Haroum de K.Daoud est un Algérien plein de haine pour Meursault,l'assassin de son frère, et pour tous les "roumis"qui occupent son pays. Si le fil conducteur de chacune de leur histoire  est différent, il est étonnant de constater que les événements vont amener les protagonistes à la même conclusion. Car la pensée de K. Daoud rejoint celle de Camus. Selon eux, tout est absurde:  le crime est irraisonné, la loi du talion néfaste, les procès en justice ridicules,  l'affection filiale indicible, la femme aimée décevante, les témoignages faux, la quête d'un dieu stupide. Seuls le ciel étoilé et la mer infinie restent une infime consolation, et l'écriture un refuge. Malheureusement tandis que la  philosophie de l ´Absurde règne  sur le monde, se perd le respect de l'homme, et avec lui la capacité d aimer. 
Brigitte Clavel Delsol

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014
commenter cet article

commentaires