Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 17:41

 

 

Editions : Grasset

Parution : Août  2014

331 pages

19 €

 

 

Si F. Beigbéder puise son inspiration dans une histoire d’amour,  il a vite fait de s’en libérer pour faire un roman à thèses.  Certes la vie de J.D. Salinger en reste la trame car ce dernier est à la fois  son auteur préféré et un autre lui-même.  Oona a à peine 16 ans quand Salinger, âgé du double, la rencontre. Sa beauté ingénue en fait une starlette newyorkaise qui détruit moralement Salinger, grand sentimental. Celui-ci  a vite fait de comprendre que,  pendant les ébats dans les night-clubs d’une jeunesse dorée, d’autres s’enrôlent dans l’armée américaine pour sauver l’Europe du joug nazi. Le roman d’amour platonique devient  un  roman de guerre. Salinger n’est plus un "caniche" éconduit, mais un G.I courageux  qui découvre les horreurs de la guerre et de l’après-guerre. Pendant ce temps Truman Capote entoure Oona qui  épouse le riche Charlie Chaplin, les Américains continuent leur petite vie confortable, et l’abyme s’accentue entre rêve et réalité. Seul Ernest Hemingway met en garde Salinger sur les succès littéraires toujours éphémères et l’invite à se retirer loin des mondanités. Prise de conscience de la part de F. Beigbéder  des dangers des adolescences prolongées ? Sans doute, si on en juge sa vision du monde actuel proche d' une troisième guerre mondiale et sa conception du mariage où l'épouse idéale est la femme-enfant. Heureusement la belle image finale du lac symbolise la protection  inespérée des générations englouties.  Car Lara son épouse, un brin jalouse de Oona, ne porte-t-elle pas le nom de la rivale, dans le « Dr Jivago », de Géraldine Chaplin, la fille aînée d’Oona ?...

B. Clavel Delsol

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014
commenter cet article

commentaires