Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 08:51

 

 

 

Editions : Actes Sud

Parution : Janvier 2015

250 pages

19,80 €

 

C’est une mosaïque d’Haïtiens tous aussi attachants les uns que les autres que nous dépeint Laurent Gaudé, dans un Port-au-Prince las de ses révolutions comme de sa pauvreté et de ses sacrifices, mais heureux pour un moment d’une paix  retrouvée. Un désir de vie émane  alors d’eux tous et  les protagonistes  se perdent dans de joyeuses  réflexions sur le bonheur tandis que les ombres des disparus restent à leur côté. Morts ou vivants, tous ont un rôle: Nine symbolise le plaisir, Emeline la justice, Saul le bonheur de soulager, Lucine celui d’aimer... Comme Lily la malade condamnée, le lecteur respire à pleins poumons  cet air haïtien avant que l’esprit du séisme s’empare de Goudou Goudou et détruise en trente-cinq secondes  « la vie d’avant ». Les répliques sismiques se multiplient. La terre s’ouvre. Morts et vivants se confondent. Comme Lucine, le lecteur est perdu, cherche à comprendre l’incompréhensible. Les encouragements de Dame Petite, la fidèle servante, reflètent le devoir d’être uni contre le malheur, tandis que  le nom de Matrak renié par Firmin résonne jusqu’au bout,  car rien ni personne  ne meurt à jamais. Grâce à un style fluide où une douce sensibilité  se mêle à un réalisme impitoyable, L. Gaudé  transporte le lecteur au cœur d’Haïti où finit par régner la fraternité, ce qui « suffit à faire aimer la vie ».

 Brigitte Clavel Delsol

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol
commenter cet article

commentaires