Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 14:27

Editions : Gallimard

Parution : Décembre 2014

178 pages

17,50 €

 

C’est une histoire vraie, celle d’ Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux en 1940. Salim Bachi se plaît à la raconter, heureux de se mettre   dans la peau de cet aristocrate, victime de son esprit d’indépendance face au nouvel état ultra-conservateur de Salazar. Rien n’arrête le consul pour passer outre les préjugés d’une religion catholique  traditionnaliste et faire fi du Pacte ibérique,  traité de neutralité qui engage le Portugal et l’Espagne à ne pas intervenir dans l’invasion allemande. Le thème principal de cette biographie est celui de la désobéissance que l’auteur préfère appeler « cas de conscience ». Rien n’interdira à ce père de douze enfants d' aimer sa maîtresse au su et vu de toute la société. Personne non plus  ne l’empêchera de signer des  milliers de visas pour que le plus grand nombre de Juifs, communistes et résistants des pays conquis échappent  aux  hordes de nazis et passent la frontière portugaise via l’Espagne avant d’atteindre les Etats-Unis. Si l’auteur par ce livre rend hommage à Aristides de Sousa Mendes, il signe en même temps la sentence de  Salazar qui a destitué ce héros mais s’est approprié ses exploits. Livre douloureux qui ressuscite avec lyrisme des moments  tragiques où la raison d’Etat incite à  oublier que l’homme libre ne fait qu’un avec l’homme de justice.

Brigitte Clavel Delsol

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014
commenter cet article

commentaires