Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 12:51

Éditions : Phébus 
Parution :Décembre 2014
214 pages 
20 €




Qui est cette jeune Yougoslave Veronika qui brave tous les principes et ne craint pas de s'afficher en public avec un officier slovène ou allemand, tandis que son mari Léo Zarnic est un homme d’affaires prospère ? Une nuit de Janvier 44 Veronica et Léo disparaissent et c'est en faisant parler cinq de leurs proches que Draco Jancar fait découvrir au lecteur la Yougoslavie des années 40. Les obus tombent partout, l'occupation allemande succède à celle des bolcheviques, tandis que les résistants nationalistes se battent aveuglément pour leur indépendance. Mais il y a des êtres qui semblent traverser la guerre avec indifférence et survivre grâce aux plaisirs de l'amour et des arts. Et si, sous une apparence de collaborateurs et de profiteurs inconscients, se cachait une solidarité profonde avec leurs compatriotes? Malheureusement ceux-ci aveuglés par des sentiments inavouables feront de ce couple des martyres de la révolution. Plus encore qu'une allégorie de la Yougoslavie sacrifiée à jamais, l'auteur montre à quel point la détresse personnelle peut confondre les esprits et engendrer la folie meurtrière. Toutes les caractéristiques du romantisme se retrouvent dans ce roman, un style répétitif au rythme lent mais jamais ennuyeux, une femme inaccessible qui perdra l'âme de plus d un homme, symbole de l'utopie révolutionnaire perçue seulement dans les rêves de la nuit. 
Brigitte Clavel Delsol  

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014
commenter cet article

commentaires