Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 20:56

 Éditions :Arthaud
P arution: Avril 2015
163 pages 
15 €




 Au début de ce roman la tonalité est allègre et spontanée , pleine d'humour  comme si les longues  phrases s'échappaient du  subconscient du personnage principal, journaliste  original , voire un peu loufoque . Ses regrets:  ne pas avoir choisi son lieu et son époque de naissance  , et ne pas avoir su profiter d'occasions qui ne se renouvelleront jamais. Alors quand le petit Ricardo croit qu il est son père, notre voyageur qui débarque  au Brésil  ne le dément pas . "Être n'importe qui. Et  n'importe quand. Et  n'importe où", être enfin reconnu comme quelqu'un , jouer sa vie et singer le bonheur , quoi de plus passionnant? Le lecteur  s'attache à lui tandis que tous les villageois de Belém s'efforcent de retrouver en lui Luis Carlos, coureur de jupons violent  et chercheur d'or bien peu sympathique.  " En disant oui , j étais entré dans mon pays",  reconnaît notre gentil usurpateur. En se faisant passer pour un autre, celui-ci  va peu à peu trouver son identité propre :  rendre un temps heureuse Maria de Lurdes, oublier toute ambition professionnelle en étant un modeste marchand de poissons, apprivoiser  Belém, ses rues sombres et ses nuits tranquilles, ses favelas et ses chants magnifiques. Tel est l'acheminement de notre héros qui "naît dans le pays qu'il découvre", belle invitation au voyage de la vie, où l'imprévu bouleverse toujours le quotidien..

Brigitte Clavel Delsol

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2015
commenter cet article

commentaires