Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 07:36


Éditions : Julliard
Parution : Août 2015
Prix : 18 €
. Estimation 4,75/5
Dans son dernier roman Yasmina khadra se surpasse . Si le sujet semble rébarbatif  au premier abord, le lecteur à vite fait d être séduit  par l'envolée de l'écriture qui fait d'un petit berger bâtard un tyran sanguinaire.  La parole est au colonel Kadafi , mais c'est le portrait  de tout dictateur déchu que Khadra parvient à dépeindre. La lucidité du  Raïs sur lui - même comme sur son peuple est aussi grande que sa cruauté .  Se croyant infaillible dans ses jugements, il se plaît à désarçonner ses plus fidèles serviteurs pour les éliminer un à un et rester seul sur la scène politique .La servilité des uns comme la révolte des autres excitent sa cruauté  en même temps que sa verve. Se prenant pour un élu des dieux avant de se considérer comme un dieu lui même le Rais finira par  comprendre  qu'il n'est pas aisé de "mettre à genoux la fatalité". Celui qui disait  ne pas craindre la mort mourra comme un rat tétanisé . Yasmina Kadra n' a d'autres intentions que de rappeler  les dangers d un pouvoir dictatorial . Il réussit à merveille  grâce à une biographie approfondie et des faits historiques précis.

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2015
commenter cet article

commentaires