Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 06:13

 

 

Editions du NiL

Parution : 2012

258 pages

20 €

 

 En voulant ressusciter le roi Marcus Julius Agrippa,  c’est non seulement  l’histoire héroïque d’un homme fidèle à Rome et  à la religion juive que relate  J-C Lattès, mais aussi  le récit du peuple juif victime de ses guerres intestines comme de son rattachement à l’Empire. Tandis que  l’Empire romain est à son apogée, le 15 Octobre de l’année 41 du calendrier chrétien, Marcus Julius Agrippa entre dans Jérusalem, non seulement en tant que roi de Palestine mais de tous les Juifs. Ce petit-fils d’Hérode, élevé à Rome par l’Empereur Auguste, va montrer une constante détermination face aux empereurs romains successifs,  Tibère le sévère, Caligula le cruel, Claude  le généreux : faire respecter la liberté de  culte dans un règne de  paix, rester un  juif pieux à Jérusalem tout en étant un esthète romain et hellène à Césarée. Double jeu ?  Certains sont tentés de le croire à en juger  l’effigie des  pièces de monnaie qui varie selon la Loi de Moïse et la loi romaine, mais ceux-là n’ont rien compris. Grand bâtisseur désireux d’enrichir son peuple, Agrippa  est avant tout un pacifiste. A l’aide de son ami philosophe Philon, il envisage un Empire qui change de nature, qui épouse sa foi, « où l’âme triomphe définitivement du corps ». Aux nombreux témoignages du célèbre historien Flavius Josèphe, J-C Lattès ajoute un récit historique précis, non dénudé d’intérêt car, malgré tous les efforts d’Agrippa, un pressentiment de malheur se dégage au fur et à mesure  que souffle un vent de paganisme intolérant, aiguillonné par une succession d’ambitions démesurées et de jalousie refoulée.  Une belle leçon d’humanisme autant qu’une belle page d’Histoire malheureusement trop vite  interrompue!

B. Clavel Delsol

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2012
commenter cet article

commentaires