Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 13:50

 

Editions : Odile Jacob

Parution : Janvier 2013

289 pages

23,90 €

L’explication de la Bible  par A. Laferrère est brillantissime. Après une telle lecture, impossible  d’accuser le judaïsme et le christianisme de tyrannie, car la Bible se révèle être  quête de vérité pour devenir creuset de liberté. Après que « Le livre des Juges » ait  montré qu’un pouvoir faible ne peut pas fonctionner, les «  Livres de Samuel » reconnaissent les dangers d’une monarchie totalitaire. En effet, en mettant  en évidence la part du mal dans la nature humaine, le pouvoir des dirigeants eux-mêmes  se doit d’être  non seulement surveillé mais  limité.  C’est ainsi que naissent  la légitimité du droit de l’individu unique et  son devoir de défendre sa dignité ainsi que la survie du groupe auquel il appartient. Car, créée à l’image du Dieu  créateur, l’humanité est appelée à changer le monde, à l’améliorer, à distinguer le bien du mal, et même à l’enrichir en mêlant les liens du sang. Aux leçons de morale du livre des « Proverbes » qui ne garantissent pas le bonheur ici-bas succède  la sagesse intime de « l’Ecclésiaste » pour finir par le « Cantique des Cantiques», le plus beau poème qui ait jamais été écrit.  Alors le règne de la  Loi se voit renforcé par la Règle d’Or de Jésus, les Dix  Commandements  par les Béatitudes, le Royaume des Cieux par le résultat du travail des hommes. La première Eglise de Jérusalem va peu à peu  s’ouvrir aux Gentils, et ce, grâce à St Paul, opposé au repliement de l’Eglise sur elle-même, mais fervent défenseur de son ancrage dans la société. Ainsi le lecteur acquiert la certitude que  « partie à la recherche de Dieu, la Bible a trouvé la  liberté ».

Brigitte Clavel Delsol    

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2013
commenter cet article

commentaires