Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 18:51

 

 

 

Editions : Guérin

Parution : Octobre 2015

263 pages

19,50 €

 

L’autodérision  de  cette autobiographie révèle à quel point l’incompréhension mutuelle d’un père et d’un fils, à laquelle s’ajoute la pudeur des mots,  peut engendrer une tristesse indélébile. Sans doute une sévérité excessive à l’encontre d’un enfant hypersensible peut être mal vécue, comme elle le fut chez l’auteur de cette autobiographie. Mais la rigueur morale d’Henri Queffélec ne  peut-elle pas s’expliquer par  le souci de l’aristocrate sans argent, soucieux de la réussite sociale de ce fils qu’il considère comme le mouton noir de la famille et auquel il semble préférer un aîné plus conformiste ? A cela s’ajoute la suffisance intellectuelle  du romancier  reconnu qui l’empêche de discerner les talents de l’écrivain en herbe. Une chose est certaine  c’est que Yann Queffélec puise dans cette attitude paternelle toute son inspiration. Challenge conscient ou inconscient, alternance d’amour et de crainte, d’admiration et de révolte, le livre aborde les thèmes chers à Françoise Dolto tels que  le « reproche d’être né » ou  la «manie d’être aimé » dans un style très expressif mais  tout à fait différent de celui qu'il nomme "l'homme de ma vie".

Brigitte Clavel Delsol  

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2015
commenter cet article

commentaires