Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 07:16

 

 

Le Verger Editeur

Parution : Avril 2016

38 pages

5€

 

  La dernière nouvelle de Franck Pavloff est bien plus sombre que « Matin brun ».  L’autoritarisme et le sectarisme ne sont plus réservés à l’Etat seul, mais à une troupe d’émeutiers qui refusent l’existence de parias. Un inconnu erre dans la ville et sous sa désinvolture se cache un homme peu commun. Tina, adicte à la drogue, croit retrouver  son  père,   Catherine  reconnaît  son premier amour et le vieil Hans  le fils de son meilleur ami tragiquement disparu. Mais tous trois savent qu’ Odjé, Rudi et  Storich sont le même homme. Malheureusement la société ne semble pas avoir autant de discernement. Le vagabond, l’épouse infidèle, la jeune fille aux hallucinations et l’homme qui en sait trop dérangent. Un bloc de béton d’usine désaffectée, délaissé par les promoteurs comme par le service de sécurité, va devenir leur abri, un palais de rêves, mais jusqu’à quand ? Car nos protagonistes ne sont pas le genre à se soumettre par solution de facilité. Seront-ils alors condamnés à se sacrifier ? En attendant ce sont les seuls qui savent transformer une bâtisse insalubre  en un observatoire du ciel. Ainsi  Franck Pavloff parvient à montrer les dérives d’une société post–industrielle qui à force de vouloir l’uniformité perd de sa créativité et creuse une «  nuit de friches »…  

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2016
commenter cet article

commentaires