Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 15:00

 

 

 

Editions : Zulma

Parution : Septembre 2016

156 pages

17,50 €

 

Si le propre de l’art est de révéler les beautés simples de la terre, il est bien naturel que Audur Ava Olafsdottir  ait une renommée internationale. Sur un tableau sombre d’une petite île islandaise, où les jours se confondent avec les nuits, où la Montagne se perd dans les nuages et le ciel  avec la mer, tente d’avancer Augustina,  car ses jambes sans muscles ont du mal à marcher. Rien n’épargne la jeune adolescente, mais la blancheur de la neige   comme  le rouge des branches de rhubarbe et du sang des perdrix de Noël allument son chemin en direction de  la Montagne où elle s’est juré de parvenir. Si elle y parvient, c’est grâce à ce continuel dépassement d’elle-même qui lui fait se contenter de peu, d’une lettre laconique d’une mère toujours absente, d’une bouteille à la mer pour un père inconnu. A sa persévérance s ‘ajoute celle de trois personnages dévoués qui animent de leur amour désintéressé un paysage sinistre et le rendent enchanteur. Livre plein de réalisme et de symboles,  coloré  comme une peinture naïve  et aussi succulent qu’une confiture à la rhubarbe…

B C D   

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2016
commenter cet article

commentaires