Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 14:08

Editions : Viviane Hamy

Parution : Janvier 2017

263 pages

29 €

Estimation : 4/5

 L’amour de la nature sauvage  transcende ce  roman,  mais Cécile Coulon reste très lucide. Ce n’est pas sans raison qu’elle nomme « Les Trois-Gueules » un simple rocher fendu en trois parties, qui emportera plus d’une âme mais  fera aussi la richesse du village Les Fontaines. C’est là qu’André, jeune médecin, décide de s’installer.  Antichambre de l’enfer ou du paradis? Tel est l’énigme des trois générations qui vont s’y  succéder et connaître "trois saisons  d'orage". Car le travail  dans la  carrière  n’est pas sans risques et la culture de la terre pas de tout repos. D’ailleurs la femme d’André ne se résoudra jamais à y habiter et celle de son fils trouvera maints prétextes professionnels pour des aller-retours entre ville et montagne. Là-haut les habitants courbent l’échine mais  rayonnent de bonheur. Quand la carrière n’est plus assez rentable, la taille de la pierre vient compléter son extraction. Et quand les gens de la ville voient enfin  une manne dans cette fente rocheuse, l’agriculture se développe bien au-delà des "Trois-Gueules » toujours ouvertes et insatiables...  Ainsi la nature ne se révèle pas être  la seule  responsable de tous les malheurs. La mort  peut survenir  dans un simple sommeil,  comme  l’adultère  peut menacer la paix d’une famille et la guerre détruire une école pleine d’enfants. Seule  la beauté des lieux incite au sacrifice  et fait aimer la vie… Moment de lecture très délassant: les personnages sont très attachants et le lyrisme de Cécile Coulon parvient à concilier deux tendances trop souvent présentées comme antinomiques.  B C D   

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2017
commenter cet article

commentaires