Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 05:49

Editions : Grasset

Parution : Février 2017

412 pages

22 €

 

Rien de bien nouveau dans cette approche de Colette où  le lecteur cherche en vain l’évanescence poétique  des biographies de Zweig. Amateur de vérité, Dominique Bona garde sciemment un certain recul.  Soucieuse de comprendre cette romancière déconcertante par son besoin ambivalent  de liberté et d’amour, elle la présente plus à travers sa vie qu’à travers ses œuvres. En effet cette longue  biographie ne se limite pas à Colette, mais à tout son environnement, sans doute pour mieux présenter cette époque en mutation, en recherche d’équilibre et de nouvelles moeurs révolutionnaires. Certes les voyages, les activités théâtrales et journalistiques, les aventures amoureuses de Colette  sont chronologiquement et scrupuleusement respectés. D. Bona  n’omet rien ni personne,  les amies du phalanstère sont longuement décrites une à une  dans ce chalet parisien pendant que les hommes sont au Front, le secret de ses allers-retours à Verdun pour retrouver Henry de Jouvenel contraste avec la séduction ouvertement jouée auprès du jeune  fils de celui-ci.  La brièveté de l’amour et du temps procure à Colette une profonde douleur physique qui se traduit par un déséquilibre dont elle se moque elle-même. D’où sa sensualité excessive,  son besoin de fuir la solitude et de faire scandale  en abordant sans honte tous les tabous. Seule l’écriture fut son viatique, mais  Dominique Bona n’en parle pas … Dommage !

B .C D.

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2017
commenter cet article

commentaires