Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 17:10

Editions : Equateurs

Parution : Avril 2017

223 pages

19 €

 

 

Le lecteur ne sera pas déçu car, s’il s’attendait à un énième roman d’aventure, cette écriture en est une.  L’humour  et le franc parler de Sylvain Tesson habitent chacune de ses réflexions  sur le monde actuel. Lui qui aime tant la nature et les livres  réagit avec vigueur  à  « l’esbroufe technologique » qui se veut sans limite. Lui qui lutte contre l’abattement moral causé par la barbarie des djihadistes appelle à dépasser le pathos et réformer le Coran. Avec brio et enthousiasme il fait l’usage  de mots peu communs, voire fabriqués par lui-même, qui marquent les imaginations et font réagir les consciences. Il dénonce la « néoténie généralisée » qui frappe tous les milieux, cette caractéristique d’enfant gâté qui veut que le monde se plie à ses caprices. Il  révèle   la « thanatose » des politiciens une fois élus après la « tarentelle » de la campagne électorale. Il déplore ce « compassionomètre » qui  les fait se pencher sur les victimes du moment. Alors, pour garder le moral, il entrecoupe ses chapitres réalistes de récits de voyages, même s’il prône la vie sédentaire, et d’aphorismes comiques, car l’absurdisme de l’existence rôde toujours. Mais « la verticale du soi »  pour cet alpiniste émérite est le  rappel inévitable à « la verticale du style ». Ainsi l’écriture est « la bouée de sauvetage » qui transforme la vibration  de l’âme en « une très  légère oscillation ». Livre fort ressemblant à ce jeune aventurier qui fait du XXIème siècle le miroir de la fête de l’Ane…

B.C.D.

 .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2017
commenter cet article

commentaires