Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 20:48

 

Editions : Albin Michel

Parution : Octobre 2017

403 pages

24 €

 

 

A l’heure où les mouvements séparatistes espagnols font parler d’eux, Yann Kerlau retrace l’histoire ensanglantée de l’unification des deux royaumes d’Espagne qui précéda le Saint Empire Romain Germanique.  Avec un immense talent il donne  la parole à trois personnages : la reine Jeanne de Castille, dénommée « Jeanne la folle »  par son père le  roi Ferdinand d’Aragon,  dont l’instinct de puissance  ne cessera jamais, jusqu’à le transmettre à son petit-fils, le futur Charles Quint, maître de l’Occident.   Trois voix toutes aussi prenantes  les unes que les autres. Celles de Ferdinand d’Aragon pleine d’arrivisme, de cruauté et de sadisme, celle de Jeanne  de Castille l’insoumise privée de sa couronne, de son mari, de ses enfants et de  sa liberté, celle de l’Empereur du Saint-Empire   qui sous le nom de chef de la chrétienté se révèle un infatigable despote. Gravitent autour d’eux de nombreux personnages célèbres ou inventés, certains remarquables par leur fidélité, d’autres odieux par leurs trahisons.  Les sentiments, qu’ils soient familiaux ou politiques, du domaine de la cruauté ou de la commisération, sont d’une logique implacable et retracent à merveille les excès d’un siècle où le crime et le devoir se confondaient  au nom de la patrie ou au service de  Dieu. L'atmosphère historique est parfaitement rendue et le style fluide romance à merveille cette bien sombre époque. 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol
commenter cet article

commentaires