Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 20:29
« De loin j’aperçois mon pays » par Mahmud Nasimi 

« De loin j’aperçois mon pays » par Mahmud Nasimi 

                     Récit d’une migration

                              Kaboul-Bruxelles en 730 jours

 

 

Editions : Le livre en papier

Parution : Février 2018

139 pages

15 €

 

Mahmud Nasimi est un Afghan qui fait parler de lui. Son arrivée en Europe  relève du miracle.  Au printemps 2013, interne dans un centre d’entraînement des forces de l’ordre  à Kaboul, il se voit contraint de fuir son pays. Pas un mot sur la barbarie des Talibans, juste un départ forcé dû au fait qu’il voulait servir son pays. Ce premier livre est le récit chronologique de sa fuite vers l’Europe pendant les deux années de laquelle il connut les pires humiliations. Plus qu’un voyage, c’est une chasse à l’homme qu’il subit. Victime de passeurs malhonnêtes, il se ruine en faux papiers pour se voir sans cesse refoulé aux frontières, incarcéré et dépouillé jusqu’à  expérimenter  les pires souffrances de la faim et de la solitude. Le style est sobre comme l’auteur, même si ce sont  les sentiments  de peur et d’impuissance qui dominent. Jusqu’au jour où il découvre Paris, le cimetière du Père-Lachaise et ses célébrités  qui lui font découvrir la langue française  et l’inspirent à écrire « Un Afghan à Paris » (Editions duPalais, Avril 2021) qui lui vaut être invité à « la Grande Librairie ». Surpris que la France ignore tout de son pays d’origine,  Mahmud Nasimi saura-t-il mettre son écriture au service de son  pays où sa mère avait le sens de la prière, ses tantes le goût de la liberté,  et  surtout mettre en garde l’Europe contre le fanatisme qui l'a bouté hors de chez lui ?

B. Clavel Delsol

Partager cet article
Repost0

commentaires