Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 07:57

 

 

Editions : Albin Michel

Parution : Août 2013

564 pages

22,50 €

 

 

Si la guerre est un thème récurrent de la littérature, l’après-guerre n’est pas moins intéressant  ni moins révélateur de la nature humaine. C’est en effet le sort des « poilus rescapés » et des  « gueules cassées » qui a inspiré l’auteur du prix Goncourt 2013.  Point  d’ennui  dans ce long roman, mais sans doute une tendance pessimiste quant à la nature de l’homme : la bassesse des uns et le courage des autres s’entrelacent jusqu’à ne plus savoir si l’esprit de patriotisme  peut coexister avec celui de loyauté. Le soldat Albert Maillard a tout du anti-héros. Mais sa peur de mourir ne l’empêche pas de  découvrir le  double crime du lieutenant Henry d’Aulnay-Pradelle  et  de rester fidèle au soldat  Edouard Péricourt défiguré par un obus tandis qu’il lui sauvait la vie. Une haine mutuelle  s’instaure entre les deux soldats et leur lieutenant, « plus profonde et perverse que celle ressentie pour l’ennemi ». La spirale du ressentiment et du mensonge va se dérouler sans  fin. Et quand  la course pour l’argent commence, car certains veulent s’enrichir tandis que d’autres doivent survivre, la malhonnêteté n’épargne personne. Les morts tombés pour la France apparaissent une aubaine  et les  entreprises de cercueils ou de stèles une manne. Seule l’amitié indéfectible d’Albert  et  l’imagination  créatrice de la petite Louise apportent la solution au bonheur des « laissés –pour- compte » d’une nation  de vainqueurs que l’auteur dépeint  comme un pays vaincu. Si l’analyse psychologique est de qualité, le lecteur est en droit de regretter une vision caricaturale et destructrice  des valeurs traditionnelles, telle que l’image salie de sainte Clotilde, les  portraits diffamants des responsables de l’armée, sans parler du dénigrement  de la famille et  de l’esprit créateur d’entreprise  présenté comme un vol organisé.

Brigitte Clavel Delsol

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2013
commenter cet article

commentaires