Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 11:15

Editions :Albin Michel
Parution : Avril 2013
419 pages
21,50 €


Béata  de Robien est historienne et écrivain d' origine polonaise, diplômée de l'université de Cracovie et de la Sorbonne , ce qui crédibilise le contexte de son  dernier roman : la Pologne des années 50.
A travers les yeux de la jeune Bashia qui découvre la vie qu elle ne comprend pas toujours ,  B.de Robien  révèle  de façon   très  vivante ce que les Polonais  subissaient lors de l 'occupation  soviétique. La "bolchévisation"est en route: le devoir de" penser collectivement "est impératif et la  suppression de la propriété privée naturelle. L'URSS renie le massacre de Katyn et le lyssenkoïsme justifie  la volonté de forger les hommes malgré eux.Lucide sur un monde où règnent mensonges et délations, Bashia ne rêve que de la France, de liberté et d'amour. Car, suite aux événements, son  oncle a perdu la raison, son père se noie dans l' alcool et sa tante épouse un responsable du Parti. Seuls ses grands parents ne font aucune concession et savent garder grandeur d'âme et dignité. Mais qui renseigne la police du Parti pour les moindres faits et gestes de la famille? C'est ce que Bashia mettra toute une vie à découvrir.  B. de Robien, par le biais du roman, révèle ce que   les livres d 'Histoire ne peuvent raconter: un très  beau témoignage pour que la jeunesse de France y voit plus clair que le jeune syndicaliste  Christian Le Goff  dont Bashia s 'est amourachée et a ouvert les yeux. Un très bel exemple aussi d'amour familial et d'attachement patriotique.
Brigitte Clavel

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2013
commenter cet article

commentaires