Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 11:19

 

 

Editions : Gallimard

Parution : Septembre 2012

178 pages

16,90 €


 

 

 

Jusqu’où ira l’amour du narrateur pour cette femme étrange qu’il suit aveuglément ? Certes, si celui-ci se fait un devoir de « prendre les gens en silence, comme ils sont », de « les aimer sans les juger », cela ne l’empêche pas de ressentir une  appréhension, voire suspicion, comme le prouvent  les notes succinctes de son petit carnet noir qu’il rédige jour après jour et qu’il relit avec plaisir vingt ans plus tard. Qui est cette femme  liée à une bande de « toquards » qu’elle retrouve régulièrement dans des cafés du Quartier latin  et  dont elle essaie de se détacher peu à peu pour ne pas « s’embarquer dans une salle histoire » ? Et pourtant  tout prouve sa culpabilité : ses identités multiples, ses postes restantes différentes, ses déménagements incessants, ses retours comme un criminel sur les lieux du forfait. Mais le narrateur se contente de l’aimer, de ne pas l’oublier, fait des allers-venues entre questions et réponses détournées, présent et passé, poésie et enquête, entre ce qu’il ne voulait pas voir et ce qui est flagrant. Ainsi, avec le temps,  tout s’éclaire et la nuit devient lumière pour les criminels politiques comme pour les amoureux en herbe. Livre qui plaira aux amateurs de promenades dans Paris autant qu' à ceux d’enquêtes policières.

B.C

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2012
commenter cet article

commentaires