Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 11:55

 

Editions  XO

Parution : Mars 2014

241 pages

17,90 €

 

 C’est avec un style sans fioriture, au rythme rapide des invasions barbares que Max Gallo tente d’expliquer la chute de l’Empire romain. Goths, Wisigoths, Ostrogoths, Alains, Suèves, Vandales et Huns envahissent successivement le plus grand empire du monde.  Depuis longtemps « la Virtus romaine » n’existe plus, au sommet de l’Etat règnent rivalités et trahisons, crimes et corruption. Vaincus, les généraux romains s’allient chaque fois aux vainqueurs, devenant barbares à leur tour. Il ne s’agit plus d’invasions mais d’une installation progressive d’étrangers pour lesquels seule compte la conquête de la pourpre impériale. Et les empereurs s’alternent à une cadence effrénée. Un personnage clé : Galla Placidia, fille, sœur et mère d’empereur. Elle proclame sans hésitation qu’elle est « d’abord fille du Christ avant d’être fille d’empereur » et recommande de ne pas oublier ce que sont avant tout les Romains, un peuple dont les lois doivent garantir  la vie et élever à la condition d’homme libre, et non des barbares qui se contentent de tueries. Aetius, « le dernier des romains » prend acte, convainc  l’armée wisigothique et vainc Attila. Si l’empire romain meurt, un nouvel ordre du monde naît, grâce à la reconnaissance des peuples fédérés et de la reconnaissance par eux de la vraie religion chrétienne. Belle leçon de politique !

B Clavel Delsol

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014
commenter cet article

commentaires