Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 22:49

 

Editions : Gallimard

Parution : mars 2014

142 pages

15,90 €

 

 

La plus grande dérision pour répondre aux questions existentielles, la plus grande légèreté  pour traverser un monde qui se prend au sérieux, tel est le remède  de Kundera. Car l’ennui a toujours les mêmes causes : la brillance, le mensonge, le nombrilisme, la désillusion … Alors où trouver la joie, si ce n’est dans la petitesse d’un baiser volé, d’un langage inventé, d’un mensonge absurde offert en cadeau ? C’est bien à « la fête de l’insignifiance » que Kundera invite le lecteur. C’est la seule, selon lui, qui apporte la bonne humeur …Adieu les grandes idées, les prétentions, la volonté et même la bonté ! Elles sont « sources d’idiotie » et n’engendrent que des pauvres « excusards ». Tout lasse, tout passe, sauf les antiphrases de Kundera qui a toujours plaidé le faux pour dire le vrai, préférant de beaucoup le comique au tragique… Alors pas d’hésitation pour   rentrer dans la danse d’Alain, Ramon, D’Ardelo et Charles !

B Clavel Delsol

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014
commenter cet article

commentaires