Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 20:49

 

Editions : L’ARPENTEUR

Parution : Juin 2012

386 pages

21,50 €

Mon évaluation de l’ouvrage : 8/10

 

 

 

Les horreurs de la guerre  résonnent comme un leitmotiv obsessionnel,  autant de la part du protagoniste que  de l’auteur lui-même. En même temps qu’une histoire d’amour impossible, Lancelot Hamelin relate, à l’appui de divers discours politiques et d’évènements réels, les conséquences désastreuses  de la guerre d’Algérie. Et cela à partir d’un journal intime adressé à l’être aimé, celui d’ Octavio, jeune Français d'Oran d'origine espagnole, étudiant à Paris à partir de 1955. Celui-ci a du mal à se situer entre ses camarades communistes, ses amis du FLN et son frère gardien de la paix à Paris qui fait partie de l’OAS. Octavio a toujours aimé Judith, la femme de ce frère, jamais nommé mais omniprésent. C’est pourquoi il attend d’avoir besoin de leur aide avant d’aller frapper chez eux. Et l’aide est urgente. Octavio a refusé de partir sous les drapeaux  tuer ses frères, vit clandestinement dans l’immonde bidonville de Nanterre réservé aux Algériens où il assiste à des scènes insoutenables, tandis qu’il  prend de plus en plus de risques pour le FLN. Mais peu à peu le doute s'instaure en lui car tout l’assaille : la maladie, la trahison, le corps de Judith, le souvenir de son vieux père,  la violence du FLN lors de la «  nuit rouge » …Quelle sera alors sa décision pour qu'une fois au moins dans sa vie il soit maître de sa vie? Ainsi Lancelot Hamelin parvient à merveille à rendre cet esprit de l’époque où l’anticolonialisme et la révolution se rejoignent, de même que la violence et le martyre, la justice et la vengeance, jusqu’au jour où la faiblesse trahit, l’amour devient maladie et la haine folie.

B Clavel

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2012
commenter cet article

commentaires

LOUANCHI 17/10/2012 08:53

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après
24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200
harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société
française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude
Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian
n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net