Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 20:38


 

 

 

 

Editions : Buchet – Chastel

Parution : Avril 2012

203 pages

15 €

 

 

 Ce très joli récit réconcilie Paris et la province profonde, l’individualisme de la grande ville et  la petite cellule  familiale où  Claire a pris racine. Les  unités de valeurs récoltées à la Sorbonne  lui procurent  autant   de bonheur  que les ultraviolets du soleil du Cantal natal, le chant des coqs élevés pour des fins culinaires dans les cours de restaurateurs sont l’écho des fermes de son enfance, et les stages d’été remplacent  aisément les gros travaux des champs. Mais point de vaine nostalgie en elle.  «  Il fallait élargir  sa vie et la gagner par le seul  et muet truchement des livres ». Deux pays, deux temps, deux corps. Claire laisse consciemment  s’opérer en elle la jonction entre ces deux mondes si différents. Le livresque et le ressenti, comme le naturel et le raffiné, ne sont point incompatibles. Le confiné et le  grand espace ont chacun leurs avantages. Le rythme   frénétique et le calme  paisible sont aussi  aussi attrayants l’un que l’autre.   La sécurité de l’emploi et l’incertitude des récoltes laissent songeur  le vieux père  à la fois dubitatif et admiratif… Une très belle présentation de  la France d’hier et d’aujourd’hui qui peut susciter bien des débats, sauf pour le petit-fils dont le pas a vite fait de dépasser celui de Claire.

B.C.

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2012
commenter cet article

commentaires