Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 14:08

                 

 

 

Editions : Gallimard

Parution : Septembre 2011

252 pages

18,50 €

 

 

 

Ce roman donne raison à Bachelard qui disait que "l'eau est un lait pour l'inconscient". Pascal Quignard transporte le lecteur sur les landes qui s'étendent au-dessus des falaises de St Lunaire à St Briac, en compagnie de personnages malheureusement frappés dès leur tendre enfance et dont les tourments intérieurs s'apaisent au contact de la nature environnante. A force de parcourir les dunes mouillées de pluie ou d’embruns, Claire Methuen devient aussi décharnée et blanche que les coquillages délavés. Sa passion d’enfance impossible pour Simon, aujourd’hui respectable père de famille, se transforme en une contemplation obsessionnelle qui la ronge comme le sel. "Les solidarités mystérieuses "  apparaissent comme un désir instinctif des corps, sans pacte ni même compréhension mutuelle, auquel  Claire et Simon ont du mal à résister, de même que  Paul, le  frère de Claire, et Jean, le jeune  curé. Bien triste tableau d’où le véritable amour est exclu : accidents volontaires, suicides, divorces, violations de serments, héritage injustifié, incendie criminel, chacun pense à soi, "j'en ai assez de servir". Demeure heureusement  un imperturbable et magnifique  tableau de la côte bretonne, où Claire prend plaisir à se perdre ou à se sauver …

Brigitte Clavel

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2011
commenter cet article

commentaires