Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 16:07

 

 

Edition : Seuil

Parution : Janvier 2013

 282 pages

19,50 €

 

 

Un retour au Congo natal après vingt-trois ans d’absence  en même temps qu’une renaissance  dans son enfance africaine, telle est l’expérience que nous livre Alain Mabanckou avec autant d’objectivité que de sensibilité. Pour mieux  retrouver les siens et  se  comprendre lui-même,  il ne se voile pas la face. Il ne  dissimule  ni les rites  et les  superstitions surannées, ni  l’envie et l’exigence  incontrôlées des uns ou l’amour gratuit et éternel des autres.  Sincérité et humilité signent  chacun des portaits qu’il réalise avec le talent  et la psychologie d’un grand homme de lettres, photos à l’appui… Mais il ne renie pas  l’enfant de jadis et  sait « à travers la rudesse de l’existence trouver les points de lumière ». Pour préserver l’innocence de la jeunesse, le monde des adultes a toujours caché les soucis du quotidien. Alors, s’il ne se recueille pas sur la tombe de ses parents ni ne rend visite à sa cousine hospitalisée dans une chambre maléfique, c’est que lui aussi a « un peu peur », veut faire bonne figure et surtout «  ne pas bousculer ce qui se fond dans le décor ». Alors il repart,  laissant sa terre natale comme une concubine abandonnée certes, mais réconcilié avec lui-même : dorénavant il participera  aux funérailles de ses défunts et à la publication des écrits des jeunes ponténegrins…Très joli livre.

B. Clavel-Delsol

Partager cet article

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2013
commenter cet article

commentaires