Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Editions : Zulma

Parution : Août 2014

498 pages

23,50 €

Estimation : 3/5

Si Mme Bellwether pose la question « mon fils est-il quelqu’un d’exceptionnel ou quelqu’un d’anormal? » le lecteur lui ne se le demande pas. Dès le début du roman il considère Eden, comme un érudit antipathique, condescendant, le parfait narcissique. Néanmoins il continuera à lire ce gros pavé sans le moindre ennui, même si l’auteur avance lentement mais sûrement vers un dénouement inévitable. Il y a un abîme entre l’étudiant de King’s College, pédant intellectuel et brillant organiste, et Oscar, aide-soignant plein de lucidité et de compassion. Si Eden voue un culte maladif à Johann Mattheson, grand musicien du XVIII ème et précurseur de la musicothérapie, il y ajoute une hypno-thérapie d’amateur qu’ Oscar a vite fait de juger dangereuse. Car, à part Oscar, Eden n’a pas de mal à convaincre son petit groupe d’amis, la manipulation étant le plus grand de ses nombreux talents. Le malheur est que ce petit génie apparent ne croit qu’en lui, renie toute science, religion et médecine, avec un complexe de supériorité tel qu’il efface toute limite entre normalité et folie: thème plus actuel que jamais où le rejet de tout repère mène au dérèglement psychiatrique, au désespoir suicidaire comme dans « Le cercle des poètes disparus » jusqu’à l’homicide comme le décrit B. Wood avec justesse.

B. Clavel Delsol

Partager cette page

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2014