Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 21:49

 

 

Editions : Gallimard

Parution : Janvier 2006

486 pages

22,50 €

 

 

Si un roman ne doit pas resté inaperçu, c’est bien celui-ci. Les raisons sont nombreuses: le style est plein d’une poésie envoutante qui transporte le lecteur au fin fond de l’Anatolie. Le silence oppressant de la neige  qui ne cesse de tomber sur la bourgade de Kars semble vouloir cacher plus d’un mystère.  Ka, poète turc exilé  en Allemagne,  s’y rend officiellement en tant que journaliste  pour comprendre la vague de suicides qui frappe la gent féminine et observer le déroulement des élections municipales. Non sans émotion, car  c’est la ville de son premier amour, celui de  la belle Ipek, l’ex-épouse de Muthar, candidat du « parti de Dieu » à la mairie. Ka ne met pas beaucoup de temps à comprendre que  Kars est partagée entre deux clans : les nationalistes laïcs  et les islamistes intégristes. Mais si l’opposition entre eux est très nette, chacun veut persuader Ka de ses bienfaits, les uns du respect de  l’ordre de l’Etat laïc, les autres de l’ordre de Dieu, et ce, par n’importe quel moyen. Livre magnifique  où le poète trouve son inspiration dans le tragique de la réalité.

Brigitte Clavel Delsol

Repost 0
Published by brigitte clavel-delsol - dans 2006
commenter cet article