Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 09:19
« Vers la beauté »  par David Foenkinos

 

Editions : Gallimard

Parution : Février 2018

222 pages

19 €

 

Les anti-héros de D. Foenkinos se ressemblent toujours un peu. Mais au-delà du suspense et de  l’humour  qui annoncent innocemment une tragédie, le lecteur est retenu par une fresque  intéressante de personnages. Pourquoi Antoine Duris, passionnant professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, décide-t-il subitement d’être un simple gardien d’expositions au Musée d’Orsay ? Dans un premier temps  son autodérision   fait espérer  un remède à sa mélancolie. Mais est-ce vraiment au spleen que celui-ci veut échapper ? De même la profonde dépression de Camille sera-t-elle élucidée par son entourage avant qu’il ne soit trop tard ?  La société elle-même ne serait-elle pas responsable du mal-être général de chacun des protagonistes? Car, désespérante par ses faux-semblants, elle finit par semer  le doute chez les uns,  causer de graves déséquilibres psychologiques  chez d’autres,  en un mot elle dissimule la fragilité de la nature humaine autant que la perversité, alors qu’elle devrait les révéler au grand jour. Dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas,  opter pour survivre par l’art  plutôt  que mourir, tel semble le message urgent de ce roman aussi  bouleversant que réaliste.

B.C.D.

Partager cet article
Repost0

commentaires